Accueil > Actualités > 
Publié le 12 juin 2017

DODOdata la plateforme qui réveille les données qui dorment

Vous avez envie de savoir combien de places en crèches sont disponibles dans votre ville ? De trouver les pistes cyclables autour de vous ? De connaitre toutes les subventions attribuées aux associations ? Datactivist travaille à un prototype pour répondre à vos demandes.

Avec la Loi pour une République Numérique, l'ouverture des données est devenue une obligation pour les collectivités locales de plus de 3500 habitants et les administrations de plus de 50 agents.

Mais beaucoup de données dorment encore dans les disques durs de nos administrations.
Pourtant, ces données pourraient changer nos vies en créant plus d'innovation et de transparence.

Lorsque les administrations choisissent d'ouvrir leurs données, cela répond souvent à une logique de l"l'offre". La collectivité publie les  données à sa disposition sur un portails open data.

Même si l'ouverture des données "par défaut" introduit par la loi République Numérique constitue un changement de paradigme, les agents choisissent encore les jeux données en fonction d'un nombre de critères hétérogènes et discutables comme la validation d'un catalogue de données par la hiérarchie, la disponibilité de la donnée, son degré d'ouverture ou encore son potentiel de réutilisation... Les données sont publiées avec une prise en compte limitée des besoins des usagers et des réutilisateurs en amont. Cela peut-être une source de déception pour le producteur, le diffuseur et le réutilisateur.

Avec DODOdata, Datactivist souhaite faciliter les Demandes d'Ouverture de DOnnées (DODO) pour obtenir un open data de la demande qui permettra de vraiment répondre aux besoins des usagers des données.

En effet, depuis la loi CADA de 1978, en France, toute personne a le droit d’obtenir les données non nominatives produites dans le cadre d'une mission de service public.
Ce droit encore trop méconnu a été renforcé en 2016 : les données communiquées par l'administration doivent être diffusées en ligne et librement réutilisable. 

Les concepteurs de DODOdata, guidés par les principes du lean startup, souhaitent créer un service qui parte des besoins de ses futurs usagers et lance pour cela une consultation auprès des entreprises, journalistes, chercheurs, associations ou citoyens qui leur permettra de connaitre les besoins des futurs usagers de DODOdata.

Le formulaire prend moins de 2 minutes à remplir et peut aussi être largement relayé.

www.dododata.io

 Pour en savoir plus sur la coopérative http://datactivi.st/ 

 

 

Version imprimable